Charte des savoir-faire

Restauration du patrimoine bâti des Causses du Quercy

 

Accompagnés de la Fondation du Patrimoine, la FBTP, la CAPEB et de 13 artisans volontaires, un travail collaboratif de plus d’un an a permis l’élaboration d’une Charte des savoir-faire de la restauration du patrimoine bâti des Causses du Quercy. Cette charte « répond à la volonté d’endiguer les pertes ordinaires sur le patrimoine par une approche sensible collective, une connaissance approfondie des savoir-faire traditionnels et le partage d’un ensemble de bonne pratiques ». Elle concerne les métiers de la maçonnerie traditionnelle, la maçonnerie pierre sèche, la charpente, la couverture, la menuiserie et la ferronnerie.

Par la diversité et l’élégance des formes architecturales, par la multiplicité de savoir faire longuement assimiler, le Parc naturel régional des Causses du Quercy est reconnu pour le caractère remarquable de son bâti paysan. Cette architecture rurale a été étudiée depuis le regain d’intérêt pour les productions vernaculaires. Elle bénéficie d’une littérature abondante et continue à façonner un imaginaire collectif emblématique du monde rural d’autrefois.

Pourtant, ce patrimoine s’érode et perd en nuances. Il est devenu rare de trouver des ensembles bâtis n’affichant pas les stigmates de la modernité. La méconnaissance des techniques traditionnelles s’illustre à grands renforts de chapes en ciment, de suppression des menuiseries et des enduits anciens, de planchers hourdis en béton ou d’isolants imperméables. Mais, au-delà des ajouts irréversibles sur de nombreuses rénovations, c’est aussi l’attention portée aux détails qui s’éteint lentement. Combien de piliers de bolets de faible section, de décor au lait de chaux sur les enduits, de ferronneries délicates ont disparu lors de campagnes de travaux successives ? L’urgence est là et il est temps d’agir pour encourager des projets de restauration qui préservent et prolongent les qualités subtiles de ces architectures.