Réfléchir à son habitat

Choisir son habitat

Quel cadre de vie ? Quels modes habiter

La recherche d'un logement, au-delà du besoin d'un simple toit protecteur, doit répondre à des aspirations de modes de vie et à des contraintes de mobilité.

Pour se situer à proximité immédiate des biens et des services, les personnes peuvent préférer habiter dans les villes-centres ou leurs périphéries.

A l’opposé, la pénurie de logements, l’augmentation des loyers et le désir de posséder une maison bien à soi obligent certains à s’éloigner de plus en plus de ces territoires de centralité où reste concentré l’emploi.

La fatigue, la pollution et les charges financières qui en résultent imposent aujourd’hui un arbitrage et une réflexion.

Tiraillés par des souhaits parfois contradictoires, les ménages ont souvent besoin d’être écoutés, conseillés, guidés dans leurs choix.

Les conseillers des CAUE sont des professionnels indépendants de toute activité commerciale et peuvent apporter une analyse neutre et impartiale.

Les logements empilés les uns sur les autres ou les maisons posées côte à côte n’ont jamais constitué des villes agréables à vivre ; la recherche d'un logement n’est donc pas qu’une histoire d’architecture "individuelle" mais aussi d’urbanisme.

Par ailleurs, la qualité architecturale qui doit, bien évidemment, satisfaire à une esthétique visuelle et à une insertion paysagère maîtrisée, doit également participer à une bonne organisation des espaces et des fonctions, que ceux-ci soient totalement privés ou plus ou moins partagés.

C'est ce que l'on peut communément appeler le cadre de vie, que l'on habite ensemble.

Différents modes d'habitats (d'habiter) s'offrent à nous :

 

l'habitat individuel

L'habitat individuel est souvent le reflet d'un besoin de "chez soi" et d'une recherche d'intimité.

Cette typologie d'habitat symbolise aussi une certaine liberté vis-à-vis des autres. Pourtant le logement individuel n'aboutit pas toujours à une qualité satisfaisante du cadre de vie, tant dans les relations entre l'intérieur et l'extérieur du logement que dans les rapports de voisinage.

Les conseillers des CAUE aident les citoyens à devenir acteurs de ce cadre de vie en partageant leur culture architecturale.

Les conseils sont prodigués en amont de toute maîtrise d’œuvre et portent tant sur la construction neuve que sur la réhabilitation.

La simple idée de créer son habitat conduit vers une réflexion plus large avec la mise en place d'une méthodologie de projet qui prend en compte différents paramètres :

  • cadre de vie et environnement,
  • implantation et orientation du bâti,
  • insertion paysagère,
  • architecture bioclimatique,
  • qualité architecturale,
  • économies d'énergie...

C'est dans cette vision globale et transversale, indispensable, que le désir d'habitat se transforme alors en projet "d'habiter".

À destination des particuliers mais aussi des élus, des scolaires et des professionnels, la sensibilisation à la culture architecturale que proposent les CAUE est mise en œuvre par des actions variées, parfois en synergie avec les Espaces Info-Energie :

  • Assistances architecturales
  • Des visites de sites et de bâtiments ont lieu régulièrement dans votre département.
  • Emissions radios : Emission "ligne d'experts" en direct sur France Bleue Gard Lozère (tous les deux mois)

 

l'habitat collectif

Copropriété ou logement social?

L'habitat collectif est souvent recherché pour des raisons :

  • de commodité (proximité des services, des commerces…),
  • de mobilité (transports en commun, circulation douce...),
  • de réductions de charges liées au logement,
  • ou bien encore d'accessibilité (notamment pour les personnes âgées ou à mobilité réduite). Depuis 2010, des actions spécifiques en lien avec la précarité énergétique ont été mises en place avec les travailleurs sociaux et les habitants.

Les CAUE peuvent intervenir auprès des particuliers, des élus, des maîtres d'ouvrage (bailleurs sociaux, promoteurs privés), pour :

  • proposer des pistes pour la réalisation ou la réhabilitation de logements sociaux dans les communes ainsi que les premiers éléments pour leur financement ;
  • accompagner des actions innovantes pour le droit de chacun à un logement décent et adapté à ses besoins ;

 

l'habitat participatif

Un autre système de valeurs : se loger oui, mais en vivant autrement

En 2013, la Loi du Ministère de l’Egalité des Territoires et du Logement a donné un cadre à l’habitat participatif et à l’habitat groupé en autopromotion. Ces démarches développées en Europe du Nord ont attiré de plus en plus de citoyens, y compris dans le Sud de la France et notamment en Languedoc-Roussillon, région marquée par la précarité des populations et la vulnérabilité de l’environnement. Il s’agit de projets définis en commun par des habitants – à la sensibilité écologique souvent affirmée – souhaitant : d'une part participer activement à la recherche, l’acquisition, l’aménagement de leur cadre de vie, d'autre part construire un projet basé sur des valeurs partagées (entraide intergénérationnelle notamment). Une réflexion est également menée sur : l’orientation des bâtiments, la définition des espaces communs, les équipements mutualisables (studio ou chambre d’amis, buanderie, local technique, salle pour se réunir …), les déplacements (co-voiturage, espace vélos …). Pour accompagner ces initiatives, les CAUE sont sollicités par des groupes d’habitants porteurs de projet dans le cadre de leur mission de sensibilisation et de conseil.

    Nous contacter

    A savoir

    Contacts 

    Espace Info Energie
    Espace Info-Énergie du CAUE de l'Aude
    28 avenue Claude Bernard
    11000 Carcassonne
    04 68 11 56 20
    caue.aude@gmail.com

    Jérôme LERASLE
    EIE-CAUE du Gard
    29 rue Charlemagne
    30000 Nîmes
    04 66 70 98 58